Retour aux actualités

Les régimes des stars - Décryptage Partie 1

Les régimes des stars - Décryptage Partie 1

APRÈS AVOIR ACCOUCHÉ FIN 2015 D’UN PETIT GARÇON NOMMÉ SAINT, KIM KARDASHIAN A
PERDU SES NOMBREUX KILOS DE GROSSESSE À LA VITESSE DE L’ÉCLAIR. SON ARME SECRÈTE ? LE RÉGIME ATKINS, UNE DIÈTE “MIRACULEUSE” EN APPARENCE, MAIS TRÈS DÉCRIÉE PAR LES PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ…

Rihanna, Gwyneth Paltrow, Jennifer Aniston, Renée Zellweger, Demi Moore, nombreuses sont les stars à avoir succombé comme Kim Kardashian aux sirènes du régime Atkins également appelé Low Carb, et pour cause : les exemples ne manquent pas pour prouver la perte de poids rapide et importante que permet cette diète quelque peu radicale. En 2016, Kim Kardashian se vantait par exemple d’avoir perdu 30 kilos en 6 mois grâce à cette dernière, couplée à une activité sportive régulière. Une “réussite”qui a rapidement fait des émules, malgré la difficulté de la méthode…

Inventée dans les années 70 par le docteur américain Atkins, elle consiste à se passer presque exclusivement des sucres complexes et simples, au profit des protéïnes et des bons lipides. Concrètement, les adeptes de ce régime sont invités à stopper leur consommation de céréales, pommes de terre, légumineuses, riz, pâtes, fruits, lait, et bien sûr sucreries. Les viandes, les œufs, les poissons, les beurres, les oléagineux, les huiles ou les produits laitiers non sucrés sont en revanche autorisés sans modération.

Un régime trop radical ?

Premier problème : si ce régime remplit dans un premier temps son rôle amaigrissant en provoquant une rapide perte de poids, il ne serait pas sans conséquence sur la santé. Une étude publiée dans les Annals of Internal Medicine de Harvard et réalisée sur 85 000 femmes suivies pendant 26 ans et 45 000 hommes suivis pendant 20 ans montre une augmentation des taux de mortalité chez les personnes qui le pratiquent. Non seulement l’absence de glucide épuiserait l’organisme, mais l’ingestion trop importante de protéïnes et lipides aurait pour effet d’augmenter le risque de maladies cardiovasculaires.
Tout n’est pourtant pas à jeter dans ce régime selon Vanessa Bedjaï Haddad, nutritionniste dans le 2ème arrondissement de Paris, qui défend “l’intérêt pour perdre du poids et avoir une meilleure santé de limiter le sucre et les produits sucrés”. L’erreur selon elle ? Chercher à passer d’un extrême à l’autre, et se “frustrer inutilement en s’interdisant tous les glucides”. “Si vous mangez tous les jours, toutes les catégories d’aliments (légumes, fruits, produits céréaliers, un peu de viande, du poisson, des oeufs, des bonnes matières grasses et des produits laitiers de bonne qualité) en quantité raisonnable et adaptée, en limitant les produits industriels aux profit des aliments naturels, vous avez peu de chances de manger trop sucré”, explique celle qui prône davantage l’équilibre, la régularité et la qualité des aliments choisis.

Une perte de poids trop peu durable

L’autre raison qui pousse la plupart des professionnels de santé à remettre en cause le régime Atkins est qu’il est très peu viable sur la durée et que la perte de poids qu’il permet est donc souvent momentanée. “Force est de constater au quotidien avec mes patients, qu’il est difficile de tenir sur le long terme un régime strictement sans sucre”, explique Vanessa Bedjaï Haddad qui conseille de “choisir des aliments plus intéressants sur les plans nutritionnel et micronutritionnel plutôt que de focaliser sur certains que l’on va stigmatiser et chercher à tout prix à bannir”. Ainsi, conclut la nutritionniste, on maigrit “en gardant de l’énergie, du plaisir, une vie sociale, sans faim excessive ni frustration démesurée, et en ayant l’assurance de ne pas reprendre ensuite le poids
perdu”. 

D’autres régimes moins stricts seraient donc à privilégier pour perdre du poids durablement et sans risque, n’en déplaise à Kim K…


Wassila Djellouli pour Yahoo Style
https://fr.style.yahoo.com/le-regime-quotmiraclequot-des-kardashian-decrypte-par-une-nutritionniste-124811124.html