Retour aux actualités

COMPRENDRE LE METABOLISME DU SUCRE

COMPRENDRE LE METABOLISME DU SUCRE

Lorsque nous mangeons des aliments qui contiennent des glucides… un yaourt (qui nous apporte du lactose), un fruit (du fructose), des bonbons (du saccharose), des pommes de terre ou du pain (de l’amidon), le corps doit le gérer.

L’assimilation de ces sucres va se passer à plusieurs niveaux, en différentes étapes :

Dans la bouche : c’est là que s’amorce la digestion grâce aux actions combinées de la mastication et de la salive sur les aliments. La salive contient des enzymes, notamment l’amylase salivaire, qui va commencer à digérer, découper, les longues molécules de sucres complexes en petits fragments de sucres simples.

Dans l’estomac : le travail de digestion se poursuit. D’autres enzymes sont sécrétées et prennent le relais. Les molécules sont découpées en éléments de plus en plus petits, jusqu’à ce qu’ils le soient suffisamment pour passer la barrière intestinale et être assimilés par l’organisme.

Dans le sang : l’élément qui résulte de la digestion des sucres (complexes ou simples), et qui va finalement être assimilé, c’est-à-dire passer dans le sang, c’est le glucose. Ainsi, ½ heure à ¾ heure après avoir mangé un aliment qui contient du sucre, le taux de glucose sanguin - la glycémie - augmente.

Dans le pancréas : l’arrivée de glucose dans le sang induit la sécrétion d’une hormone, l’insuline, qui sert à faire passer le sucre dans nos cellules qui s’en nourrissent. Ainsi, à mesure que le sucre est diffusé aux cellules, le taux de glucose sanguin - la glycémie – diminue et revient à l’équilibre.

Ainsi, toutes les molécules de glucose résultant de la digestion des aliments vont être distribuées aux cellules de l’organisme notamment :

-  Les cellules musculaires, qui en tirent de l’énergie pour assurer les activités physiques. Super !

-  Les cellules du foie, qui les mettent en réserve pour assurer la nutrition du corps en dehors des prises alimentaires. Sympa !

-  Les cellules adipeuses, cellules graisseuses, qui les mettent en réserve sous forme de gras. Oups, cata !

Ce qu’il faut comprendre :

Ce mécanisme est normal et nécessaire au bon fonctionnement de notre organisme sauf si la quantité de sucre consommée est excessive ou qu’il s’agit de sucre apporté par des aliments à IG élevé.

Effectivement dans ces deux cas, l’arrivée massive et rapide de sucre dans le sang entraine une sécrétion d’insuline très importante pour faire redescendre au plus vite la glycémie.

=> Cette chute brutale va entraîner ce que l’on appelle des hypoglycémies réactionnelles responsables de fringales, d’envies de sucre voire de compulsions. Votre corps vous demande, maladroitement et inconsciemment, de faire vite remonter le taux de sucre sanguin effondré.

Plus on en mange et plus on a faim ou envie d’en manger.

=> Aussi, comme cette insuline est responsable de la mise en réserve du sucre sous forme de graisses, plus vous mangez sucré, plus votre corps sécrète de l’insuline et plus vos stockez du gras.

Ce qu’il faut retenir :

Le problème n’est donc pas tant de manger du sucre mais d’en manger trop, trop souvent et à travers des aliments qui ne sont pas forcément intéressants nutritionnellement; que ces excès entrainent des mécanismes hormonaux responsables d’une véritable accoutumance et du stockage des graisses donc une prise de poids.

https://youtu.be/3nID7mAwqYA