Retour aux actualités

Les vitamines, leurs rôles, les aliments sources

Les vitamines, leurs rôles, les aliments sources

Les vitamines, tout le monde en parle, tout le monde que l'on en a besoin...
Mais personne ne sait ce que c'est !

Les vitamines sont des substances organiques, sans valeur énergétique propre, nécessaires à l’organisme et que l’homme ne peut synthétiser ou alors en en quantité insuffisante. Ce sont donc des facteurs nutritionnels essentiels qui doivent être fournis par l’alimentation de manière continue, d’autant que les réserves sont faibles voire inexistantes.

On peut les classer en deux grands groupes :

– les vitamines liposolubles (A, D, E, K) sont solubles dans les solvants organiques

– les vitamines hydrosolubles (groupe B : vitamines B1, B2, B3, B5, B6, B8, B9 et B12, ainsi que la vitamine C) sont solubles dans l’eau.

Les vitamines sont apportées par l’alimentation sous leurs différentes formes. Elles sont alors absorbées au niveau du tube digestif, passent dans le sang, sont ensuite distribuées aux différents tissus de l’organisme où elles assurent leurs fonctions respectives.

Les vitamines sont donc des substances organiques indispensables fournies quasi exclusivement par l’alimentation.

Dans certains pays en voie de développement, les carences continuent de poser de réels problèmes de santé publique. Dans les pays industrialisés, elles ont presque disparu mais prennent parfois l’aspect de déficiences dont on commence à mesurer les conséquences sur la santé. 

C’est pourquoi, afin de compenser les pertes ou éviter les déficiences, trois techniques sont actuellement utilisées :

– la supplémentation de certains aliments en vitamines, c’est-à-dire l’ajout de vitamines de synthèse (fabriquées chimiquement par l’industrie pharmaceutique) au cours d’une étape de leur fabrication ;

– la restauration des aliments « prêts à manger », c’est-à-dire la compensation des pertes par l’adjonction de vitamines pour obtenir une teneur identique à celle du même aliment frais ;

– l’enrichissement des aliments, c’est-à-dire l’augmentation de la quantité de vitamines qu’ils contiennent déjà.