Retour aux actualités

Manque de sommeil et prise de poids

Manque de sommeil et prise de poids

L’épidémie d’obésité n’est pas entièrement expliquée par les facteurs de risque traditionnels. 

Un faisceau d’arguments épidémiologiques et expérimentaux suggère qu’une durée de sommeil insuffisante, telle qu’elle est couramment rencontrée dans nos sociétés modernes dans toutes les tranches d’âge, constitue un facteur de risque d’obésité. 

Les mécanismes impliqués comportent notamment un dérèglement de la régulation neuroendocrinienne de l’appétit (leptine anorexigène diminuée, ghréline orexigène augmentée) associée à une augmentation de faim et d’appétit, particulièrement pour des aliments à haute teneur énergétique, une augmentation du grignotage et/ou de la prise calorique totale résultant en un gain de poids, une sensibilité à l’insuline réduite et des taux élevés de cortisol en soirée. 

Des travaux en cours suggèrent qu’une extension du sommeil chez des petits dormeurs obèses aurait des effets bénéfiques sur la prise alimentaire.

En stimulant les points réflexes qui correspondent à la production de ces hormones, la luxopuncture permet de réguler les cycles du sommeil. Une amélioration de l’endormissement et une forte diminution des réveils nocturnes sont rapportées par plus de 90% des patients.

La luxopuncture pour retrouver un sommeil réparateur

Source: Dr Karine Spiegel INSERM Lyon