Retour aux actualités

Pourquoi le stress peut nuire à tous vos efforts lorsque vous faites un régime!?

Pourquoi le stress peut nuire à tous vos efforts lorsque vous faites un régime!?

Le stress affecte le fonctionnement du corps de différentes manières, selon une nouvelle étude publiée dans Molecular Psychiatry. Régime alimentaire et coups de pression font particulièrement mauvais ménage.

Une nouvelle étude publiée dans Molecular Psychiatry démontre que les personnes stressées avaient plus de mal à perdre du poids que les autres, y compris lorsqu'elles mangeaient équilibré ou qu'elles suivaient un régime amincissant. En quoi le stress peut-il empêcher de perdre du poids ? 

Vanessa Bedjaï-Haddad : Le stress peut empêcher de perdre du poids de plusieurs façons.

Tout d'abord, lorsqu'une personne est stressée, elle a tendance à compenser en mangeant des "aliments réconfortants", tels que le chocolat, la charcuterie, le fromage... 

Une personne sujette à un pic de stress qui suit un régime amincissant va par ailleurs automatiquement se mettre à consommer les aliments qui lui sont interdits : si vous ne mangez plus de féculents, vous allez dévorer une baguette de pain dès que la pression monte, etc.

La difficulté à perdre du poids pendant une période de stress peut aussi s'expliquer en partie par le système de contrôle et d'équilibrage hormonal. Quand nous subissons des tensions, une réaction de type "combattre ou s'enfuir" est déclenchée dans notre organisme, provoquant la sécrétion de diverses hormones tels que le cortisol, qui stimule à son tour la libération de l'insuline, qui elle-même a pour caractéristique de stimuler l'appétit. En d'autres termes, plus on est stressé, plus on risque d'avoir un sentiment de faim, qui ne correspond par toujours à nos réels besoins nutritionnels.

Enfin, le stress empêche généralement de dormir, ce qui implique une baisse de sécrétion de l’hormone de satiété (ghréline) qui se libère uniquement pendant les temps de sommeil.

Les auteurs de cette étude précisent également que le stress incitait le corps à ne stocker que les "mauvaises" graisses. Quelle est la différence entre les "bonnes" et les "mauvaises" graisses ? Qu'implique le fait de stocker des "mauvaises" graisses à cause du stress ?

Au cours de ce protocole de recherche, les auteurs de l'étude ont fait ingérer à deux groupes de femmes différents un même petit déjeuner très riche en calories (950 précisément), puis ont soumis l'un des deux groupes de femmes à un fort stress. Ils ont pu établir que les femmes soumises à la pression n'ont stocké que "les mauvaises graisses" de leur petit-déjeuner, tandis que les femmes n'ayant pas eu de stress à subir n'ont pas stocké les "mauvaises graisses".

Les "mauvaises graisses" sont les graisses qui se déposent dans les artères et finissent par les boucher. Elles sont issues des aliments d'origine animale, comme les produits laitiers ou la viande par exemple. Les "bonnes graisses" sont les graisses que l'on peut ingérer sans qu'il n'y ait de risque pour la santé, comme les poissons gras ou les fruits oléagineux (noix, amandes...).

Ainsi, outre le fait que le stress freine voire empêche la perte de poids, il met également la santé cardio-vasculaire en danger.

Nous n'avons malheureusement pas toujours le choix d'être stressé ou pas. Quels conseils nutritionnels donneriez-vous à des personnes stressées au quotidien pour qu'elles puissent éviter de prendre du poids, voire arriver à en perdre ?

D'abord, essayer de dormir, même si cela n'est pas évident quand on est stressé. Si vous êtes soumis à des insomnies, essayer de vous aménager des temps de repos au cours de la journée. Certaines tisanes et plantes disponibles en pharmacie aident à trouver le sommeil.

Ensuite, prendre un petit déjeuner riche en protéines, ce qui génère de la dopamine et permet de se détendre.

Enfin, s'accorder régulièrement des petits "aliments réconfortants", à l'heure du goûter par exemple, plutôt que de se priver de tout et de manger d'un seul coup tout un pot de Nutella.

Source: Atlantico.fr