Retour aux actualités

Les nouveautés au rayon pâtes

Les nouveautés au rayon pâtes

Les pâtes: nouvelles saveurs, nouveaux emballages, nouveaux modes de cuisson, les industriels ne cessent de réinventer ce produit phare qui rencontre toujours autant de succès. 

Parmi toutes ces nouveautés, on se laisse tenter ou pas ? 
Et comment faire les bons choix ?

On en discute sur la plateau de La Quotidienne...
http://www.france5.fr/…/la-quo…/diffusions/06-02-2017_551167

Tagliatelles, spaghettis, macaronis, pennes, torsades, coquillettes, il existe une grande quantité de formes de pâtes.

Les pâtes alimentaires sèches ne peuvent être fabriquées qu'à partir d'un mélange de semoule de blé dur et d'eau et sont classées dans la catégorie des céréales. Les ajouts autorisés dans leur fabrication sont très stricts. Il s'agit de :

  • gluten à hauteur de 20%,
  • lait à hauteur d'1,5 gramme d'extrait sec pour 100 grammes de pâtes
  • 140 grammes d'œuf entier au minimum par kilo de semoule
  • légumes secs, sucs et extraits de légumes et d'aromates.

Il existe cinq grandes catégories de pâtes :

  • les pâtes classiques
  • les pâtes aux œufs
  • les pâtes complètes et semi-complètes à base de semoule de blés durs et semoules de blés durs complètes,
  • les pâtes aux légumes,
  • les pâtes fraîches

Après le mélange de la semoule de blé et de l’eau, les pâtes dites « sèches » sont séchées et contiennent ainsi un taux d’humidité égal à 12 %, ce qui assure leur longue conservation.

Par contre, les pâtes fraîches ne sont pas séchées. C'est pourquoi leur conservation est limitée. La composition des pâtes fraiches est règlementée en France.

L'appellation « pâtes fraîches aux œufs frais » suppose la réunion de trois conditions : un taux d'humidité supérieur à 12%, une semoule de blé dur de qualité supérieure classée, et un minimum de 140 grammes d’œufs par kilogramme de semoule.

La valeur nutritive varie quelque peu en fonction des ingrédients qui composent les pâtes (céréales entières, œufs, poudre de lait, légumes) et du degré de cuisson.

Comme tous les féculents, les pâtes présentent un index glycémique bas, inférieur à 50. Par conséquent, l’énergie qu’elles apportent est lentement assimilée par l’organisme, ce qui évite les creux entre les repas et donc le grignotage.  

Source non négli­geable de magnésium et de vitamine B, les pâtes contiennent des protéines (environ 129/ 100g de pâtes sèches). Cependant, des pâtes très cuites contiennent légèrement moins de vitamines B que des pâtes fermes, car ce sont des vitamines hydrosolubles, qui passent donc dans l'eau de cuisson.

Quant aux pâtes complètes, elles apportent en plus de bonnes quantités de fibres qui jouent un rôle majeur dans le contrôle du transit intestinal. Un plat de pâtes complètes couvre environ 20 % des besoins quotidiens en fibres, soit le double des pâtes blanches.

Une portion moyenne correspond à environ 70 g de pâtes crues soit 210 g de pâtes cuites et équivaut à 250 kcal.

Il est recommandé de cuisiner les pâtes avec peu de matières grasseset/ou de les associer avec des légumes par exemple.

Les pâtes sont des féculents en général sont riches en glucides (amidon) et les glucides devraient représenter 50 à 55 % de l’apport calorique total quotidien.

Nous recommandons de manger des féculents à chaque repas ce qui contribue à assurer un apport suffisant de glucides complexes et ainsi prolonge la satiété entre deux repas.